agir au quotidien
demarrez votre potager bio les conseils pratiques
rss

Démarrez votre potager bio : les conseils pratiques

Période
du Vendredi 14 Octobre 2016 au Vendredi 21 Octobre 2016

Dépenser moins tout en bénéficiant des bienfaits des légumes bio est à la portée de quiconque ayant un bout de terrain à cultiver. Pour que le jardin bio comporte aussi un potager bio, voici quelques conseils pour bien démarrer.

Un terrain de taille raisonnable et un bon sol

Le potager bio nécessite d’apprendre à bien connaître les plantes, les maladies et les insectes. Le mieux est donc de voir petit dans un premier temps, afin que cet apprentissage se fasse plus en douceur. On peut commencer par planter une ou deux sortes de légumes et quelques herbes fraîches.

On crée pour cela un sol convenable. Exit les traitements chimiques qui contaminent les légumes et éliminent les bactéries du sol. Il va falloir être attentif au pH du sol et aux nutriments naturellement présents.

On apprend notamment à réaliser un bon compost. On prend aussi l’habitude de recueillir l’eau de pluie et on suit les techniques d’arrosage classiques : plutôt le matin, sur les racines, en fonction du temps.

Jardiner sans produit chimique

Certes, cela prend plus de temps, mais désherber à la main est tout à fait possible : une solution simple est le paillis.

Il va aussi falloir apprendre à identifier les insectes ravageurs et les auxiliaires. On peut aussi se tourner vers les solutions naturelles. Et puis on apprend à cohabiter avec les crapauds, les coccinelles, les lézards et autres habitants naturels du jardin : leur présence est bon signe et ils vous débarrassent d’insectes néfastes.

Si des plants se trouvent malades, arrachez-les et détruisez-les. Il faudra également songer à protéger le potager en hiver.

Que planter dans le potager bio ?

Une fois ces conseils assimilés, on va donc passer à l’action ! On se procure des plants 100 % naturels, ou on achète des semences bio. Il faut alors déterminer ce qu’on va planter et ce en fonction :

  • du terrain dont on dispose
  • de la lumière disponible
  • de l’humidité
  • de la qualité du sol ou des carrés

Il faut notamment tenir compte du fait que des plants bien placés seront plus résistants aux agressions. Certains plants auront besoin de plus ou moins d’espace.