748

De la préhistoire au Moyen Âge

La préhistoire

Les plus anciennes traces d'occupation de la Presqu'île datent du Mésolithique, 5000 ans avant J.C., il s’agit de sépultures et de squelettes humains retrouvés sur l’îlot de Théviec.

Entre 4500 et 2000 ans avant J.C., période du Néolithique armoricain, les hommes dressent des mégalithes. Par comparaison, la plus ancienne pyramide d’Egypte, celle de Saqqarah, date d’environ 2700 avant J.C.. Menhirs, dolmens et allées couvertes sont bâtis sur Quiberon et ses alentours.

De nombreux monuments sont encore visibles. Les principaux se situent sur de la Côte Sauvage et au sud-est de la Presqu’île (entre Beg er Vil et la pointe du Conguel). 

L'antiquité

Après la période de l'âge de bronze, les Gaulois de la tribu des Vénètes règnent sur un territoire ayant les limites du Morbihan actuel (ce peuple donna son nom à la ville de Vannes).

« Par leur marine considérable, leur supériorité nautique bien reconnue et leurs relations commerciales avec l'île de Bretagne, les Vénètes étaient devenus un peuple très puissant, dont l'autorité s'étendait au loin sur tout le littoral de la Gaule et de la Bretagne Insulaire. Ils possédaient un petit nombre de ports situés sur cette mer ouverte et orageuse à de grandes distances les uns des autres et rendaient tributaires presque tous les navigateurs obligés de passer dans leurs eaux. » (Jules César, La Guerre des Gaules, III, 8)
En 56 avant J.C. les Romains envahissent l'Armorique et asservissent les Vénètes.

Vers l'an 435 les Bretons, contraints à l'exil par les Angles et les Saxons qui conquièrent la Grande Bretagne, s'installent en Armorique, qui deviendra la Bretagne. C’est le début de la christianisation.

Le Moyen Âge

Jusqu'au XIème siècle, Quiberon était une île. En raison d’un déboisement intensif, de grandes quantités de sable furent progressivement déplacées vers la Baie, créant ainsi une bande de sable (tombolo) entre l'île et le continent ; il s’agit de l’isthme actuel.